Les 13 Mères Originelles

13-meres
visu-13-meres-originelles2
cycle-féminin-reves

L’histoire des 13 Mères Originelles a été transmise à Jamie Sams par ses 2 grands-mères Kiowa (Nation amérindienne).

Cet enseignement se retrouve dans beaucoup de Tribus ou Nation. Il appartient, avant tout, aux enfants de la Terre.
Il était transmis entre femme afin d’apprendre et de comprendre, tout au long de sa vie, les valeurs du principe féminin pour les utiliser dans leur vie quotidienne.

C’est un chemin, une voie initiatique qui permet d’approfondir sa connaissance et ses capacités personnelles, avec les Mères Originelles comme modèles, pour nous guérir nous-mêmes avant de soigner ou de prendre soins des autres.

Qui est Jamie Sams ?

Jamie Sams née en 1951, est une chamane, métissée avec des origines européennes (dont française) et indiennes des tribus Cherokee, Seneca, Choctaw et Mohawk.

Elle est un membre important de la Hutte d’Enseignement du Clan du Loup et auteure d’ouvrages sur la spiritualité indienne (Danser le rêve, Au cœur de la sagesse Amérindienne, La prophétie de la pierre médecine, Les cartes médecines, Les femmes et la pratique spirituelle des rêves).

Pourquoi un enseignement pour et entre femmes ?

La transmission entre femmes s’est perdue au fil des années. 

Le principe féminin étant relié à la Terre, un parallèle peut être fait avec les violences, les traitements, la considération … envers le principe féminin et le comportement de l’humanité avec la Terre. 

Les mêmes violences et dénis lui sont infligés. 

Tant que les valeurs du féminin ne seront pas reconnues, le féminin et la Terre sont en danger.

Toutes choses émergent du féminin. Les 13 Mères de Clan Originelles sont la représentation de la Terre Mère et de Grand-Mère Lune. Leur enseignement permet d’apprendre, de comprendre, d’approfondir les différentes facettes du principe féminin tout au long de sa vie et ainsi de se les approprier pour développer nos talents et nos spécificités individuelles. 

La tradition Indienne dit que l’on devient une femme mûre à partir de 52 ans.

Cette médecine des femmes permet de travailler, de changer et de développer notre regard intérieur, pour ainsi voir le monde avec une nouvelle perception.

Pourquoi mettre l’accent sur le féminin ?

Ce sont les femmes et le principe féminin qui souffrent et qui subissent, en premier depuis des millénaires, de la domination patriarcale.

Si les valeurs du féminin sont remises en avant, travaillées et développées, les hommes et le principe masculin en bénéficieront aussi, puisqu’ils viennent de la femme et qu’ils ont aussi du principe féminin en eux.

Les femmes sont les premières concernées et c’est de leur responsabilité que de travailler et de comprendre le principe féminin, de l’incarner pour ensuite le transmettre à leur environnement. Le rôle de la femme devient alors initiateur.

Alors les hommes et les femmes auront un modèle sur lequel prendre exemple et auront envie à leur tour d’incarner les valeurs du féminin.

À travers la transmission des valeurs du féminin, c’est un nouvel ordre social équilibré qui est véhiculé. Le respect de la différence, la complémentarité, les émotions, l’intuition, la création, l’accueil, la nature, le respect de la vie, la vulnérabilité, la douceur, la sexualité dans le partage et l’accès à une dimension spirituelle

Pourquoi comprendre et incarner le principe féminin ?

S’initier à la voie du féminin c’est soigner et guérir le féminin blessé en nous, celui que nous vivons dans notre vie.

De par notre action à notre échelle, nous travaillons aussi sur le féminin blessé appartenant à l’inconscient collectif.

Si le principe féminin continu d’être ignoré et dégradé nous continuons à le porter et à le transmettre aux générations futures. (cf. Guérison des ancêtres maternels)

Pour le guérir il faut avant tout le reconnaître, lui donner la place de s’exprimer pour l’accepter et l’incarner.
Ainsi il n’aura plus à prendre les chemins de la colère, de la violence, de la manipulation, du pouvoir sur, de la conquête … pour cacher ces blessures.

Les femmes et les hommes qui incarneront le principe féminin, auront fait la paix avec et exprimeront les parts d’eux-mêmes qu’ils tentent d’étouffer. Ils sauront comment utiliser les 2 principes, féminin et masculin, pour les utiliser à bon escient, de manière équitable et seront alors dans leur plein pouvoir personnel. Ils n’auront plus besoin de prendre le pouvoir sur les autres ou de les exploiter afin de cacher leurs blessures profondes qu’ils prennent comme une faiblesse.

Comment pratiquer et être initiée à l’enseignement des 13 Mères Originelles ?

enseignement-13-meres-originelles

Les 13 Mères Originelles. Jamie Sams. Editions Véga

Il y a 13 mois lunaires dans une année. Un mois lunaire dure 29,5 jours.

Afin de faciliter la pratique dans notre vie actuelle, Jamie Sams, a fait correspondre le mois lunaire avec le mois calendaire. Il n’y a pas d’obligation de suivre ce parallèle car le commencement de l’enseignement, mené sous forme de cercle de femmes, en présentiel, dépend de l’initiatrice. Certains commencent en mars, d’autres rassemblent 3 enseignements sur 3 jours, 4 fois par an. Le contenu et la pratique proposés sont au choix de l’initiatrice de l’enseignement.

La 13e Gardienne a été rajoutée pour correspondre à la roue de médecine des Senecas et permet de rassembler et d’incarner les 12 autres Gardiennes afin d’avoir une vue d’ensemble.

Vivre cet enseignement sans le livre :

– Je transmets l’enseignement à travers ma newsletter, chaque mois.

– Je t’invite à lire, à t’imprégner du texte fourni dans ma newsletter.
Lis-le aussi souvent que tu le ressens.

– Pendant le mois qui suit, observes ce qu’il se passe dans ta vie, essayes de faire des liens entre le texte et les situations de ta vie, fais des rapprochements afin de voir comment la Gardienne se manifeste et te parle durant le mois.

– Tu peux l’invoquer lorsque tu as besoin de soutien, de voir plus clair.
C’est étonnant comme elles peuvent être présentes !
Si tu ne sens ou ne remarques rien, ça ne veut pas dire qu’elles ne sont pas présentes. Plus tu penseras à elles plus tu verras les correspondances dans ta vie.

– A la fin du mois, fais un bilan de ce qu’il s’est passé dans ta vie, les changements, ton évolution, ta façon de voir les choses.

– La tradition veut que tout au long de ces 13 mois, un bouclier nous accompagne.
Un bouclier est un morceau de cuir où tu vas poser un symbole significatif, qui a du sens pour toi et qui représente  le mois passé avec la Gardienne.
A toi de voir si ça te parle ou si tu veux faire autrement (sur un simple morceau de tissu, une feuille de papier …).
Laisse libre cours à ton imagination et à ta créativité …

Pour ma part cette année je teste le bâton de lunes :
c’est un grand bâton ramassé, sur lequel j’ajoute, je grave, je décore avec des bouts de ficelle, de laine, de perles, ce que je veux, chaque mois, pour garder une trace de l’enseignement et d’honorer la Gardienne ainsi que mes lunes (mes règles, afin de faire un bilan du mois passé).

Vivre cet enseignement avec le livre :

Choisis un cahier rien que pour les Gardiennes. Réserve une date par mois pour intégrer, vivre le nouvel enseignement.

Lis l’invocation et le résumé de la Gardienne

Recopie le texte de la Mère de clan de la lune correspondant au mois où tu commences

– Sois attentive à ce qu’il se passe dans ta vie, prends des notes

Relis aussi souvent que tu as besoin l’invocation ou les textes qui t’as le plus parlé

– Pose le symbole que tu auras choisi sur le bouclier

– Le jour où tu changes de Gardienne, fais un bilan du mois et commences le nouvel enseignement.

 

Je te souhaite un beau voyage avec les gardiennes !

Viens partager ton ressenti, ton vécu, ton bouclier ou ton bâton de lunes dans :

 

Voici le site où tu peux retrouver les personnes qui transmettent à travers un cercle de femmes :

http://grandesmeres.wixsite.com/conseildes13lunes

Connaissais-tu cet enseignement ?

Le suis-tu ? Toute seule ou en cercle ?

Suis-tu un autre enseignement sur le féminin ?