L’HIVER – Phase des menstruations

hiver

Archétypes de l'hiver :

– La femme Sage

– La sorcière

Périodicité de la phase des menstruations:

Afin de se repérer, un nouveau cycle commence au premier jour des règles (flux normal. Les spottings – tâches marron – ne sont pas prises en compte).

L’hiver va du jour 1 à 6 mais tes menstruations peuvent être plus ou moins longues.

Changements dans le corps pendant les menstruations :

La muqueuse utérine qui s’était épaissie les jours précédents s’élimine.

L’utérus se renouvelle, il fait peau neuve pour ce nouveau cycle.

Les hormones, œstrogènes et progestérone, sont en chute libre.

Spécificités pendant l'hiver :

L’énergie est au plus bas.

Tu te tournes vers ton intérieur, tu hibernes pour te focaliser sur tes besoins, il n’y a pas d’énergie disponible pour l’extérieur.

L’intuition est à son maximum. Des idées apparaissent comme par magie.

Tu regardes avec attention ta situation telle qu’elle est dans le présent.

Besoins :

De cette phase découle le reste du cycle.

Il est primordial de se reposer pendant cette période ou au moins de s’octroyer des moments, afin de donner au corps l’occasion de régénérer son énergie pour la suite.

Autorise-toi à ralentir, à te chouchouter, à t’honorer.

Conseils :

Les douleurs, la gène, l’inconfort peuvent être liés  à l’image négative connotée aux règles.

Apprendre à anticiper cette période, pour se réserver des pauses.

Ecouter ce dont le corps a besoin, si non il va puiser dans ses réserves et les engrais seront alors nécessaires.

S’autoriser à rêver, méditer, flâner, créer…

Etre douce avec Toi-même.

A éviter durant l'hiver :

L’auto flagellation : c’est dans cette phase que l’on se force pour avancer car on ne correspond pas à l’image performante et linéaire que la société demande.

Les événements sociaux.

La réflexion poussée et la planification.

La concentration longue.

Le démarrage de nouveaux projets.

Sexualité :

Les douleurs et la présence du sang n’invitent pas  à se sentir à l’aise pour avoir des rapports intimes dans cette phase. Cependant c’est là où la sensibilité est accrue et la fécondation moins probable (quand il n’y a pas de contraceptif).

Les hormones liées au plaisir  amènent un relâchement musculaire et une détente ce qui aurait tendance à diminuer les crampes et spasmes.

Actions du conjoint en soutien :

Pendant l’hiver, la personne laisse la surface de la Terre libre comme la gestion du foyer.

C’est une invitation pour le conjoint à poser sa présence tant comme protecteur, autorisant ainsi l’autre à se respecter, que comme explorateur de qui il est dans la gestion du quotidien.

Quelle est sa touche personnelle dans la façon d’aborder les tâches quotidiennes? 

En expérimentant il permettait  à l’humanité d’évoluer.

Qualités :

– Vulnérabilité

– Intuition

– Bilan

NOTE :

Le sang des règles n’a rien avoir avec celui qui coule dans les veines et encore moins quand tu es sous contraceptif hormonal. 

Il est composé de cellules souches qui se multiplient plus rapidement que les autres cellules souches venant du cordon ombilical ou de la moelle osseuse.

Article du 3 décembre 2007: 

www.vulgaris-medical.com