Tout savoir sur l’éponge menstruelle

L'éponge : une alternative aux tampons

Après la prise de conscience du nombre de produits utilisés j’ai cherché des alternatives afin de moins jeter et de moins dépenser.
Pas convaincue par la cup je me suis tournée vers l’éponge menstruelle.
Je te présente mon bilan après 2 ans d’utilisation.

Choix de l'éponge

Toutes les éponges ne se valent pas

Toutes les éponges ne peuvent pas être utilisées en tant qu’éponge menstruelle.
Oubli les éponges vendues en pharmacie pour se laver. Elles sont trop jaune et leur maillage n’est pas assez compacte. Même sèches elles sont molles alors imagines lorsqu’elles seront imbibées de sang.

Un maillage spécifique

éponge-cycle-menstruel

L’éponge menstruelle doit avoir un maillage serré (avec des pores serrés), de couleur jaune foncé, marron. 
Le maillage fait la force de l’éponge pour absorber le sang.
Sa couleur t’indique qu’elle n’a pas été traitée ni blanchie donc ne contiendra pas de produits potentiellement toxiques. 
Ce type d’éponge est compacte et dure lorsqu’elle est sèche, ce qui peut faire peur la première fois quand  tu en vois une, car tu te demandes comment tu vas l’insérer 😉
Préférer les éponges issues d’une pêche durable pour ne pas décimer les fonds marins.

L'utilisation de l'éponge menstruelle

Maintenant que tu as trouvé ton éponge, si tu l’as acheté par lot alors tu devras en essayer une afin de voir si sa taille et sa forme te conviennent si non tu devras faire quelques petits ajustages comme indiqué après.

Si tu as acheté une grosse éponge, il va falloir la découper.
Moi je l’ai découpé en 3.

Astuce 1 :

Mouille l'éponge sous l'eau et essore-la pour qu'elle se ramollisse et qu'elle soit plus facile à découper.
Lave les ciseaux ou désinfecte les avant de les utiliser.
Tu auras ainsi une meilleure idée de sa taille quand elle sera imbibée.
A la différence des tampons qui gonflent quand ils imbibent le sang, l'éponge ne va pas augmenter de volume.
A toi de voir si tu préfères découper plusieurs petites, alors tu pourras en porter 2 en même temps où 1 plus grosse, de la taille de 2 petites.

Astuce 2 :

Découper un côté de l'éponge en pointe afin de faciliter la prise avec les doigts. Elle sera ainsi plus facile à retirer et tu auras un repère pour l'attraper.

éponge-de-règles

Astuce 3 :


A titre d'exemple je place la pointe de l'éponge mouillée et essorée, vers le bas et vers l'extérieur par rapport à moi. Ainsi je l'insère et la place vers l'os du pubis. L'éponge est un excellent moyen de découvrir son territoire intérieur, de se familiariser avec et de prendre confiance en soi.

Tu n'auras plus peur que les choses se perdent ou restent coincées à l'intérieur.
C'est comme la cup faut tester 2-3 fois avant d'être à l'aise avec.
A toi de choisir comment tu vas placer l'éponge afin que ça soit confortable et facile d'utilisation pour toi.

Comment positionner l'éponge

Insérer l'éponge

1 – Se laver les mains.

2 – Humidifier l’éponge sous l’eau et l’essorer. Il ne doit pas y avoir d’eau qui s’écoule.

3 – Choisi la position la plus confortable pour toi : accroupie, sur le dos, une jambe surélevée.

4 – Prends l’éponge entre ton pouce et l’index d’une main, le côté arrondi de l’éponge vers le haut et la pointe vers le bas. Avec l’autre main écarte la vulve et insère l’éponge dans le vagin. Une fois à l’intérieur, pousse légèrement l’éponge avec l’index afin qu’elle se place vers le fond du vagin. Quand l’éponge sera imbibée, elle descendra.

5 – Se laver la mains.

Au fur et à mesure du port de l’éponge tu verras quelle position tu préfères, plus ou moins. 

Retirer l'éponge

1 – Toutes les 4h, lave-toi les mains, reprends ta position favorite. 

2 – Cherche le côté pointu de l’éponge avec ton pouce et l’index pour la  retirer doucement (faire attention si elle est beaucoup imbibée, si tu ne veux pas refaire le carrelage).

3 – Rince l’éponge à l’eau sous le robinet jusqu’à ce que l’eau devienne claire.

4 – Essore-la bien, replace-la et lave-toi les mains.

Le nettoyage de l'éponge

Avant et après les saignements :

Je désinfecte l’éponge en la faisant tremper dans un bol d’eau pas trop froide et 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree ou de niaouli pendant une heure.
Après une heure, je la rince bien à l’eau.
Je fais la même chose à la fin des saignements, avant de la ranger.

Au quotidien pendant la phase menstruelle :

Pendant les 4-5 jours de flux :
Je me lave les mains, retire et rince l’éponge à l’eau froide, directement sous le robinet toutes les 4 heures, pour éviter désagréments ou syndrome du choc toxique, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sang.
Je la replace en l’ayant passer une dernière fois sous de l’eau tiède afin que ça soit plus agréable une fois à l’intérieur.

Astuce 4 :

Ne pas la rincer à l'eau chaude si tu ne veux pas cuire le sang si non il risque de se figer dans l'éponge.

Perso, j’utilise qu’une éponge jusqu’à ce que je vois qu’elle perd en qualité d’absorption et qu’elle commence à s’effriter quand je la lave.
J’ai rarement besoin d’en utiliser 2 en même temps ou de les alterner.
C’est comme une cup, tu laves – tu remets.

Astuce 5 :

Tu peux être tentée de vouloir mettre une ficelle (type fil dentaire comme pour l'oeuf de yoni) pour que ça soit plus facile à retirer. C'est pas top comme idée ! Pourquoi:

1 - Car tu gardes l'éponge plusieurs heures d'affilées et qu'il faudra alors changer la ficelle régulièrement parce qu'elle est en contact avec l'extérieur et pourra être le conducteur de bactéries.

2 - Tu vas abîmer plus rapidement l'éponge à force de tirer sur la ficelle.

A toi de voir ! Si tu tentes l'aventure raconte-moi ton expérience.

LE PORT DE L’ÉPONGE N’EST PAS RECOMMANDER A CELLES QUI PORTENT UN STÉRILET 

Points Positifs

100% naturel
– Ne cause pas d’irritations même quand tu as un faible flux
– Plus agréable que les tampons
– Peut être utilisée pendant les rapports sexuels
– Tu peux découper l’éponge pour l’adapter à ton vagin
Economique : j’ai utilisé 1/3 d’une grosse éponge pendant 1 an
Biodégradable
– Permet d’avoir une nouvelle approche/vision de toi et du sang

Points Négatifs

– L’utilisation de l’éponge menstruelle demande d’être à l’aise avec son corps

Nécessité d’un point d’eau pour la laver -> utiliser la carte du mouvement “Clean your cup qui indique les lieux “cup friendly”

– Si pas de lavabo dans les toilettes : avoir une bouteille d’eau sur soi pour rincer l’éponge au-dessus des toilettes ou mettre l’éponge dans un sac en attendant de la rincer chez toi. 

Prévoir une deuxième éponge avec soi.

Coût de revient

J’ai acheté une grosse éponge à 20€ pour 3 ans (si 1/3 par an)
En plus de l’éponge, prévoir l’achat d’huile essentielle de tea tree ou de niaouli, environ 5€, mais je ne l’utilise pas que pour l’éponge ; ou de bicarbonate.
Je peux estimer, si je compte les huiles essentielles, que j’ai dépensé 30€ pour 3 ans soit 10€/an.

Conclusion

Je suis adepte de l’éponge menstruelle comme tu l’auras compris, les points positifs le montrent 😍
Beaucoup plus confortable que les tampons surtout en début et fin de cycle quand le flux est moindre. 

Même quand tu n’as pas de flux, tu ne te décolles pas les parois du vagin en enlevant l’éponge !
Je dois dire que depuis que j’ai instauré cette pratique, j’ai un autre regard sur mon sang et sur moi. Etre en contact direct avec mon sang m’a permis de me familiariser et, je pense, de laver des mémoires inconscientes, liées au tabou du sang, de la gêne …
Avoir une vision sur le sang évacué, permet notamment d’observer la qualité de celui-ci. Ainsi tu peux avoir une idée de ta santé intérieure.

👉 Dis-moi si cet article était intéressant ?
👉 Est-ce qu’il t’a donné envie d’essayer l’éponge menstruelle ?
👉 Ou l’utilisais-tu déjà ?

Abonne-toi à la Newsletter et et viens partager ton expérience dans le groupe Facebook Elles en Sens

Suis-moi sur les réseaux sociaux pour être tenue au courant des nouveautés !

Laisser un commentaire